Dernières éditions

Djibouti : Represailles contre le défenseur Kadar Abdi Ibrahim à son retour d’une visite de plaidoyer à Genève (FIDH, 15-04-18)

Published by:

Kampala-Johannesburg-Paris-Genève, le 18 avril 2018 – DefendDefenders, CIVICUS et l’Observatoire dénoncent les actes de représailles à l’encontre du défenseur des droits humains M. Kadar Abdi Ibrahim en amont du grand oral du gouvernement djiboutien devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies

Le 15 avril 2018, deux jours après être rentré de Genève, où il avait mené des activités de plaidoyer en amont de l’Examen périodique universel (EPU) de Djibouti, qui se tiendra le 10 mai prochain devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, M. Kadar Abdi Ibrahim, défenseur des droits humains et Secrétaire-général du Mouvement pour la démocratie et la liberté (MoDEL), a été brièvement détenu et son passeport confisqué par des agents du Service de la documentation et de la sécurité (SDS) qui ont effectué une descente à son domicile. Les agents du SDS n’ont fourni aucune raison à son arrestation et à la confiscation de son passeport. M. Abdi Ibrahim se trouve depuis dans l’impos- sibilité de quitter le pays.

« Que Djibouti cherche à faire taire les rares voix qui dénoncent les violations des droits humains commises dans le pays montre à quel point le pouvoir d’Ismaïl Omar Guelleh est intolérant à toute critique », dénoncent nos organisations. « L’examen du 10 mai 2018 doit être utilisé pour faire la lumière sur la grave situation qui prévaut dans le pays et exiger des réformes qui permettent de garantir la protection et la promotion des droits humains.”

M. Abdi Ibrahim avait voyagé à Genève (Suisse) du 9 au 12 avril 2018 pour y mener des activités de plaidoyer, y compris en présentant les recommandations issues d’un rapport conjoint Defend- Defenders/CIVICUS/FIDH et en participant à la « pré-session » organisée par l’ONG UPR Info le 10 avril. Lors de son séjour, il a également rencontré des représentants d’une dizaine d’États ainsi que du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’Homme (HCDH).

DefendDefenders, CIVICUS et l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (un partenariat FIDH-OMCT) appellent les autorités djiboutiennes à mettre un terme à toute forme de harcèlement et de représailles à l’encontre de M. Kadar Abdi Ibrahim et de l’ensemble des défenseurs des droits humains dans le pays et à lui restituer son passeport.

Plus généralement, nos organisations appellent les autorités djiboutiennes à se conformer aux dispositions de la Déclaration sur les défenseurs des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies le 9 décembre 1998, à celles de la Déclaration universelle des droits de l’Homme et des instruments régionaux et internationaux relatifs aux droits humains ratifiés par Djibouti.

Contacts :

- Pour DefendDefenders : Nicolas Agostini, Représentant auprès des Nations Unies, +41 79 813 49 91 / geneva@defenddefenders.org
- Pour CIVICUS : Clémentine de Montjoye, clementine.demontjoye@civicus.org / +33 6 58 56 26 50 – Pour la FIDH : Samuel Hanryon : +33 6 72 28 42 94
- Pour l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) : Delphine Reculeau : +41 22 809 49 39 / dr@omct.org

Dernières éditions

Mr Bolock Mohamed Abdou en liberté provisoire (Information ARD, 27-02-18)

Published by:

Mr Block Mohamed Abdou qui avait été arrêté dimanche vers 14h par les policiers de la Sds sur plainte du 1er ministre a été déféré hier au parquet de Djibouti, mis en examen pour diffamation et placé sous mandat de depot à la prison civile de Gabode dans l’après midi et ce suite à un article en relation avec les dernières élections legislatives, publié par Mr Bolock dans les réseaux sociaux notamment Facebook.

Continue reading

Dernières éditions

Communiqué de presse de la LDDH : acharnement ! (LDDH, 26-02-18)

Published by:

La LDDH vient d’apprendre que l’un de ses membres Mr BOLOCK MOHAMED ABDOU vient d’être convoqué cet après-midi par le SDS (Service de Documentation Secret).

C’est la quatrième fois en une année que notre collègue BOLOCK MOHAMED ABDOU fait l’objet tantôt d’incarcérations illégales tantôt des convocations arbitraires de la part de ce service secret.

Continue reading

Dernières éditions

Compte rendu de la conférence de l’opposition djiboutienne à Paris le dimanche 18/02/2018

Published by:

Une conférence de l’opposition tenue à l’initiative de l’ARD, l’Alliance républicaine pour le développement, a rassemblé une demi-centaine de participants autour d’une dizaine d’intervenants de la société civile et des formations de l’opposition.
 
La rencontre s’est tenue le dimanche 18 février 2018 dans l’après-midi dans les locaux de la Fédération des Clubs Unesco de Paris, 173, rue de Charenton.
 
Les intervenants présents ont été Mahdi Ibrahim, vice-président de l’ARD, Ismaël Ahmed Assoweh, Député USN, Maki Houmed-gaba, représentant de l’ARD en Europe, Hassan Abdillahi, président du MJO Europe, Abdi Nour, Secrétaire général de la Ligue djiboutienne des droits humains (LDDH), Régis Marzin, Journaliste indépendant et chercheur spécialiste des élections en Afrique, Raymondo Ela, président de la Cored, formation politique de la Guinée Equatoriale, Rigobert Komlan Missinhoun, représentant de la Plateforme panafricaine et de la diaspora béninoise en France.

Continue reading

Dernières éditions

Législatives à Djibouti: l’opposition boycotte, la majorité confiante (RFI, 20-02-18)

Published by:

Les élections législatives à Djibouti sont prévues vendredi 23 février prochain et 65 députés doivent être élus. La campagne électorale se termine mercredi à minuit. Le scrutin laisse peu de place au doute, puisque l’ensemble des grands partis d’opposition n’a plus de statuts légaux. L’Union pour la majorité présidentielle (UMP) a donc toutes les chances de remporter la victoire. L’opposition a donc appelé au boycott de ces élections.

Seuls quelques partis, accusés d’être proches du pouvoir, ont pu présenter des listes en vue de l’élection législative prévue le 23 février prochain à Djibouti. L’opposition dénonce une absence de transparence électorale et une absence de commission électorale nationale indépendante.

Continue reading

Dernières éditions

Djibouti : aggravation de la dictature (Communiqué du Collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques en Afrique, 19-02-18)

Published by:

Communiqué du Collectif de solidarité avec les luttes sociales et politiques en Afrique,

Paris, 19 février 2018

Télécharger la version PDF

https://twitter.com/electionafrique/status/965720387450474496

En organisant le 23 février des élections législatives factices, le régime djiboutien confirme son mépris de toute forme de démocratie et de libertés. La simulation ne trompe personne, elle souligne à l’intérieur comme à l’extérieur du pays, le contrôle militaire et la violence de la répression administrative visant à empêcher toute forme d’opposition démocratique.

Continue reading