Dernières éditions

Communiqué de presse du Haut Conseil de l’ARD du 9 juin 2019 (ARD, Djibouti, 9-06-19)

Published by:

Communiqué de presse du Haut-Conseil de l’ARD du 9-06-19 (format pdf)

Djibouti, le 9 juin 2019

COMMUNIQUE DE PRESSE

Décidément, les hommes en armes ont la gâchette de plus en plus facile, transformant certaines de nos régions en un vaste champ de tir à balles réelles, en toute impunité.

  • Dans la nuit du 11 au 12 avril dernier, des civils ont été victimes de tirs à balles réelles non loin de Dikhil, au lieu-dit Shekayto
  • Vendredi soir dernier, un véhicule civil était mitraillé à l’entrée de la ville de Tadjourah, non loin de la centrale électrique. Deux de ses occupants, des clandestins furent blessés lors de ces tirs à balles réelles
  • Hier soir, donc samedi 8 juin 2019, toujours à Tadjourah toujours à balles réelles, un véhicule civil fut à son tour mitraillé : un communiqué de la LDDH (Ligue Djiboutienne des Droits Humains) fait état de trois morts, dont une femme, et de plusieurs blessés, tous des clandestins d’origine éthiopienne.

De toute évidence, les cibles sont ces voitures et non pas ces clandestins, qui arrivent à pied sans être nullement inquiétés par quelque contrôle que ce soit, jusqu’à l’entrée de la Ville-Blanche. Après le danger sanitaire qu’ils représentaient, voilà donc que ces semi-clandestins (puisque tolérés tant qu’ils sont à pied) d’origine éthiopienne, constituent désormais un risque sécuritaire pour tout ce qui roule à partir d’une certaine heure de la nuit. Quelles qu’en soient les motivations (même crapuleuses), il est inadmissible que les forces de défense et de sécurité se comportent en milices ayant le droit de tuer en toute impunité. Le comportement laxiste, pour ne pas dire protecteur, des pouvoirs publics face à ces atteintes à la vie humaine traduit non seulement une absence de toute volonté pour juguler cet horrible trafic d’êtres humains, mais donne aussi à se demander si ce marché de l’exil attise des convoitises diverses et variées, voulant s’assurer leur part des sommes colossales générées.

L’ARD

  • adresse ses condoléances aux familles des victimes et souhaite prompt rétablissement aux blessés,
  • appelle la population de Tadjourah à la prudence et à la vigilance.
  • condamne fermement ces intolérables violations des droits humains les plus élémentaires, dont le droit à la vie et à la sécurité,
  • exige que toute la lumière soit faite sur ces assassinats et que les auteurs soient punis pour leurs crimes,
  • somme l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations) de pleinement remplir sa mission humanitaire en s’élevant contre ces comportements criminels,

Le président du Haut-Conseil de l’ARD

Adan Mohamed Abdou

Dernières éditions

VŒUX DE L’AID EL FITR 2019 PAR L’UNION POUR LE SALUT NATIONAL (USN) (3-06-19)

Published by:

UNION POUR LE SALUT NATIONAL

ARD –UDJ-PMP-PND

                                                                                     Djibouti – République de Djibouti

Djibouti, le 3 juin 2019

VŒUX DE L’AID EL FITR 2019 PAR L’UNION POUR LE SALUT NATIONAL (USN)

En cette fin  du Ramadan, recevez chers compatriotes citoyens de Djibouti et citoyens de tous pays musulmans les sincères vœux de bonne fête de l’Aïd el El Fitr de l’Union pour le salut national (USN).

Nous sommes inspirés par la volonté de paix et de pardon qui anime ce soir chacune et chacun d’entre vous.

L’Aïd el Fitr est l’occasion pour nous tous d’implorer le pardon de Allah et d’octroyer le même pardon à notre tour à tous nos frères et sœurs de l’humanité.

L’Union pour le salut national sera toujours présente pour témoigner de l’endurance et du sacrifice du peuple des braves happé par tant d’entraves et tant de répressions depuis tant de décennies.

Nous aimerions au plus haut point que le même esprit de paix et de pardon pénètre aussi celui des autorités de notre pays pour que toute la nation emprunte ensemble le chemin de son apaisement.

Mais cela n’est pas hélas ce que nous enseignent les événements qui continuent d’emplir les annales de notre histoire immédiate et de frapper les corps et âmes de nos concitoyens au pays et à l’étranger.

Nous implorons Allah que les prières qui accompagnent ce jour merveilleux apaisent les souffrances et permettent le soulagement.

De tueries de civils femmes et enfants depuis les années de la lutte pour l’indépendance aux années de la guerre civile jamais terminée et aux années des massacres de Quartier 5, Arhiba, Bulduqo, parmi les plus massifs, notre pays a aujourd’hui besoin de se reconstruire.

Même durant ce ramadan,  des dizaines d’enfants et des femmes ont été arrêtés et incarcères du pk 20 à Boullé à côte de Wéa  ainsi que des cheminots au nombre de 37.

De violations d’accords de paix en violations de conventions internationales, notre gouvernement ne doit pas pour autant nous empêcher les paroles de la bonté de l’islam.

C’est pourquoi nous ne voulons pas allonger ici les repères de nos tourments, préférant les remiser en cette soirée de pardon et de paix afin de pouvoir vous souhaiter le meilleur de la fête malgré tout.

Avec nos appels militants à redoubler d’effort pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire de Djibouti.

Le Président de l’USN

Adan Mohamed Abdou

Dernières éditions

Condoléances à l’occasion du décès du sultan de Tadjourah, par l’ARD

Published by:

CONDOLEANCES

L’image contient peut-être : 1 personne

C’est avec tristesse que nous apprenons le décès survenu ce vendredi 17 mai 2019, dans un hôpital parisien, du Sultan de Tadjourah, Abdoulkader Houmed.
Intronisé dans la Ville-Blanche en 1985, le défunt Sultan a toujours exercé son autorité dans le respect des valeurs traditionnelles : avec humilité, compassion et bienveillance. C’est ainsi qu’il a traversé avec honneur et intégrité les douloureux épisodes qui ont endeuillé et meurtri sa région et ses concitoyens.
Il laisse une veuve et trois enfants.
Au nom de toute l’Alliance Républicaine pour le Développement, de ses cadres, militantes et militants, ainsi qu’en mon nom personnel, j’adresse mes condoléances les plus attristées à la famille du défunt Sultan Abdoulkader Houmed, aux siens ainsi qu’à toute l’institution sultanesque.
INNA LILLAH WA INNA ILAYHI RAAJI’UUN
Le président du Haut-Conseil de l’ARD
Adan Mohamed Abdou

Dernières éditions

Intervention de Monsieur Adan Abdou, Président du Haut Conseil de l’ARD, à l’occasion de la commémoration du 18e anniversaire de l’Accord de Paix du 12 mai 2001 (13-05-19)

Published by:

Intervention de Adan Mohamed Abdou, Président du Haut-Conseil de l’ARD

 

Dernières éditions

Intervention de monsieur Yassin Abdi, Président de l’Annexe ARD d’Ambouli, à l’occasion de la commémoration du 18e anniversaire de l’accord de paix du 12 mai 2001 (12-05-19)

Published by:

Intervention de monsieur Yassin Abdi, Président de l’Annexe ARD d’Ambouli

Dernières éditions

Intervention de Madame Hasna, Responsable de la Commission de Femmes de l’ARD, à l’occasion de la commémoration du 18e anniversaire de l’accord de paix du 12 mai 2001 (13-05-19)

Published by:

Intervention de Madame Hasna, Responsable de la Commission de Femmes de l’ARD

Dernières éditions

Intervention de Monsieur Cassim Ahmed Dini, membre du Haut Conseil de l’ARD, à l’occasion de la commémoration du 18e anniversaire de l’Accord de Paix du 12 mai 2001 (13-05-19)

Published by:

Intervention de Monsieur Cassim Ahmed Dini, membre du Haut Conseil de l’ARD