Dernières éditions

Compte-rendu de la Conférence-débat du dimanche 2 Juillet 2017 à Paris – Intervention de Raymondo Ela, Parti CORED – Document 9 (03/08/17)

Compte-rendu de la Conférence-débat du dimanche 2 Juillet 2017 à Paris – Intervention de Raymondo Ela – Document 9

Compte-rendu de la Conférence-débat du dimanche 2 Juillet 2017 à Paris –

Intervention de Raymondo Ela, Parti CORED Guinée Équatoriale – Document 9 (03/08/17)

 Le Parti CORED depuis sa création en 2013 en tant que coalition d’opposition Équato-guinéenne en France a travaillé côte à côte avec le représentant de l’USN en France dans le combat partagé pour la libération de nos différents pays sous la coupole de dictatures depuis près d’un demi-siècle.

La république de Djibouti a une grande similitude avec la Guinée Équatoriale, deux pays aux mêmes dimensions avec un nombre d’habitants réduit également comparable et donc plus facile à contrôler.

Nos deux pays sont pareillement victimes l’un de sa position stratégique dans le cas de Djibouti, l’autre pour ses ressources naturelles comme le pétrole.

Je suis honoré de l’invitation à cette conférence et de pouvoir transmettre ce mot de soutien au nom du parti CORED, lequel, comme nous l’avons mentionné, a réussi à avoir une implantation en Guinée Équatoriale.

Par ailleurs, dans les conditions dans lesquelles se trouvent nos deux peuples, je peux témoigner ici du sentiment du peuple équato-guinéen qui souffre de la dictature et vous apporte son soutien de solidarité.

Nous appelons l’opposition djiboutienne à continuer à saisir la fenêtre qui leur est ouverte à l’extérieur du pays pour pouvoir mener une partie du combat à l’intérieur du pays.

Nous savons que le combat est continuellement mené par le courage et la détermination du peuple djiboutien qui n’a cessé de combattre vaillamment pour sa liberté.

La dictature de la Guinée Équatoriale est si brutale qu’il n’existe pas la moindre soupape pour permettre à l’opposition d’exister. Cette situation génère une crainte telle en Guinée Équatoriale que s’engager dans le combat politique est un engagement de martyr. Mais malheureusement,  il ne s’agit pas du seul cas de la Guinée Équatoriale, puisque l’engagement dans le combat politique est très ardu dans plusieurs pays africains.

De ce fait, je ne peux que saluer et féliciter la détermination des Djiboutiens qui se battent depuis l’exil pour faire attendre la voix de leur peuple opprimé.

Félicitations à tous les participants.

Le Parti CORED et le peuple Équato-guinéen se solidarise avec vous et souhaite que nous menions à son terme ce combat partagé ensemble.

Raimondo Ela Nsang, Secrétaire Général du Parti CORED

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *