Dernières éditions

Djibouti : un défenseur des droits de l’Homme arrêté (FIDH-OMCT, 21-03-17)

Un fondateur de la Ligue djiboutienne des droits humains (LDDH), Omar Ali Ewado, a été arrêté dimanche 19 mars par les autorités djiboutiennes pour une raison encore inconnue, annonce aujourd’hui l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme (FIDH-OMCT).

Omar Ali Ewado a été interpelé dimanche par des agents des services de renseignement, alors qu’il se rendait à une mosquée proche de son domicile, a indiqué l’Observatoire.

Les agents auraient menacé la famille de M. Ewado, pointant une arme à feu sur ses enfants, avant de l’emmener sans informer sa famille de son lieu de détention.

Le lendemain, sa famille a appris qu’il était détenu chez les services de renseignement à Djibouti-ville. Il aurait entamé une grève de la faim pour dénoncer une arrestation à ses yeux arbitraire.

M. Ewado avait été condamné à trois mois de prison en janvier 2016 pour « diffamation publique », après avoir publié une liste de victimes du « massacre » du 21 décembre 2015. Il avait été relaxé en appel un mois plus tard.

L’intervention de la police lors d’une cérémonie traditionnelle organisée à Buldhoqo avait le 21 décembre 2015 provoqué de violents affrontements, dont le bilan est contesté.

Le gouvernement avait parlé de sept personnes tuées, la FIDH estimant quant à elle que les violences avaient fait « au moins 27 morts ».

(AFP) 21-03-2017

source : tempsréel.nouvelobs.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *