ARD » Blog Archives

Author Archives: ard

Dernières éditions

Liberté pour Omar Bouh Indhayaree, militant MRD détenu depuis le 28 novembre 2017 (3-12-17)!

Published by:

Liberté pour Omar Bouh Indhayaree !
Le militant MRD Omar Bouh dit Indhayaree serait détenu illégalement au commissariat central depuis le 28 novembre. Selon les informations reçues, il lui serait reproché d’avoir affiché ses convictions politiques. Nous dénonçons cette violation de la liberté d’expression et demandons sa libération immédiate. L’arrestation arbitraire de ce paisible vendeur ambulant vient démentir les discours officiels sur le respect des droits de l’homme à l’approche du 9 décembre, journée internationale des droits de l’homme.

Dernières éditions

Cité PNUD d’obock : pas d’ eau courante ni électricité 15 ans après… (Kassim Ali Dini, ARD)

Published by:

Après 4 mandats présidentiels, l’actuel régime s’est montré incapable de fournir eau courante et électricité aux habitants du quartier PNUD à obock-ville. Les émissaires gouvernementaux se succèdent dans cette capitale historique pour uniquement admirer le paysage marin et les villas cossues bâties ces dernières années par des nantis proches du pouvoir. Pourtant cette malheureuse cité construite en 2002-2003 grâce à la générosité européenne abrite des dizaines de familles toujours privées d’énergie électrique et eau courante. Devant cette injustice flagrante, toutes les promesses gouvernementales de développement décentralisé dans cette région oubliée viennent fondre dans les sources d’eau chaude qui jaillissent près du cimetière marin de Hayyu.

Dernières éditions Journal Réalité Photos

2e étape de la tournée de l’ARD dans les fédérations. Après Arhiba, Obock (ARD, 23-11-17)

Published by:

Deuxième étape de la tournée de l’ARD dans les fédérations
Après Arhiba, les obockois ont accueilli chaleureusement l’ARD.

Une délégation des dirigeants de l’ARD conduite par le président Adan Mohamed Abdou s’est déplacée à Obock le Mercredi 22 Novembre 2017 dans le cadre d’une réunion de travail avec les militants de cette ville historique.
La réunion s’est tenue au siège de la fédération ARD d’Obock et les membres du comité ainsi que les représentants des cellules des quartiers ( Qale, Fantihero, Badaf, cité PNUD etc …) ont participé massivement à la réunion où les débats étaient consacrés sur la situation politique et économique du pays, les conditions sociales des habitants d’Obock et la vie du parti.
La délégation a ensuite visité les deux quartiers les plus démunis de la ville à savoir Fantihero et Cité PNUD. Nous vous réservons la description sociale de ces banlieues dans notre prochain article.

PS : Selon les habitants d’Obock, l’exécutif aurait ordonné le démantèlement manu militari du barrage de Adow, symbole de l’oppression le Mardi après midi à la veille de l’arrivée de notre délégation. Une information que la délégation a ensuite vérifié et constaté. Une victoire de plus pour l’ARD.

Ci dessous les photos de la séance.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 1 personne, intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, chaussures et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes assises

L’image contient peut-être : 1 personne, assis et intérieur

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, plein air et intérieur

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises et intérieur

L’image contient peut-être : 6 personnes, personnes assises

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, chaussures et plein air

 

Dernières éditions

Tournée de l’ARD dans les fédérations (ARD, Djibouti, 18-11-17)

Published by:

Tournée de l’Alliance républicaine pour le développement (ARD) dans les fédérations

Une délégation des dirigeants de l’ARD conduite par le président Adan Mohamed Abdou s’est rendu cet après midi le 18 Novembre 2017 au siège de la fédération ARD d’Arhiba.
La délégation a été accueilli par le comité de la fédération d’Arhiba et les représentants des différentes commissions (Jeunes, Femmes et sages).
Dans cette réunion de travail où les débats ont porté sur l’organisation, la mobilisation et la situation politique et économique du pays, les échanges entre les participants ont été cordiales et constructives.

Ci- dessous les photos de la séance.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

Aucun texte alternatif disponible.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes assises

Dernières éditions

Communiqué de presse : L’ARD condamne la répression aveugle à Tadjourah (Président de l’ARD, 28-10-17)

Published by:

L’ARD condamne la répression aveugle à Tadjourah

Une manifestation pacifique de jeunes chômeurs protestant contre la discrimination à l’embauche a été violemment réprimée vendredi 27 octobre à Tadjourah. Les forces de répression ont fait usage de grenades lacrymogènes et balles réelles pour disperser les manifestants. On dénombre plusieurs blessés parmi les jeunes qui demandaient simplement le droit de travailler au nouveau port construit dans leur ville.
L’ARD soutient les justes révendications des jeunes chômeurs de la ville blanche et rappelle que cette situation d’exclusion découle du sabotage d’une véritable décentralisation des régions prévue par l’accord de paix du 12 mai 2001.

Le président de L’ARD
Adan Mohamed Abdou

Djibouti, le 28/10/2017

Dernières éditions

Communiqué de l’ARD réunie en séance plénière vendredi 22 septembre 2017

Published by:

Communiqué

Le comité exécutif de l’Alliance Républicaine pour le Développement (ARD), réuni en séance plénière et ordinaire le vendredi 22 Septembre 2017 en son annexe à Arhiba a décidé :

1 – Tout naturellement et conformément à nos statuts, Mr Adan Mohamed Abdou a été désigné Président de l’ARD jusqu’au prochain congrès en remplacement du feu Ahmed Youssouf Houmed.
2 – Sous la conduite du nouveau président, les responsables de l’ARD entameront une tournée dans les annexes du parti à Djibouti ville d’abord et dans les régions de l’intérieur ensuite.
3 – La direction de l’ARD remercie toutes ses concitoyennes et tous ses concitoyens pour l’émouvant hommage rendu à la mémoire du regretté Ahmed Youssouf Houmed et les exhorte à continuer son juste combat pour l’édification d’une nation harmonieuse, juste et démocratique.

Enfin, la direction de l’ARD demande à ses militants de rester mobilisés et de continuer les travaux au sein des annexes.

La direction de l’ARD

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule et texte

Dernières éditions

Djibouti : mort du leader de l’opposition Ahmed Youssouf en France (Jeune Afrique, 12-09-17)

Published by:

L’opposant djiboutien Ahmed Youssouf est décédé dimanche à Quimper, dans l’ouest de la France, a annoncé mardi le représentant en France de sa formation politique.

D’après Maki Houmed-Gaba, Ahmed Youssouf était arrivé en France au début du mois d’août pour des soins médicaux. Âgé de 79 ans, il a finalement succombé dimanche matin à une hémorragie cérébrale. Sa dépouille a été inhumée mardi matin dans le carré musulman du cimetière de Quimper, d’où est originaire sa femme.

La crise électorale de 2013

Ahmed Youssouf dirigeait l’Union pour le salut national (USN), une coalition composée de sept partis d’opposition. Lors des élections législatives de 2013, celle-ci s’était violemment opposée à la victoire du parti au pouvoir, donnant lieu à une crise politique longue de plusieurs mois. Moins de trois ans plus tard, la désunion des composantes de l’USN avait largement profité au président sortant Ismaël Omar Guelleh, qui avait été réélu avec 86,68 % des voix.

En avril, la Fédération internationale des droits de l’Homme (FIDH) a dénoncé une « vague d’arrestations » menée selon elle par les services de sécurité djiboutiens depuis la mi-mars parmi les membres de l’opposition et les défenseurs des droits de l’homme.

Source : Jeune Afrique, 12/09/2017