Communiqués Dernières éditions

A Allah tontons ! Hommage à Ahmed Youssouf Houmed de Mohamed Ali Abdou, responsable communication ARD (12-09-17)

A ALLAH TONTONS !

RAAQAK BAYAANAKAL RABAK MABAYAN

– Ahmed Dini Ahmed. 1932-12 Septembre 2004
– Ahmed Youssouf Houmed 1938-12 Septembre 2017

Soubhannallah! Sur la vaste terre d’Allah, à treize ans d’intervalle, ils sont enterrés un 12 septembre!
Merci à tous ceux, innombrables, qui leur ont rendu hommage et témoigné leur compassion.
Au-delà des hommages qui leur ont été rendu, ce qui sera retenu de leurs différents mais héroïques combats et parcours, c’est que comme tout le peuple Djiboutien, ils ont été victimes sur la fin de leur vie, du même homme, ce mensonge permanent qui préside aux destinées de ce pays.
Religieusement attachés à la Paix et l’Unité auxquels l’Islam enjoint sa communauté, ils ont évité le chaos à leur pays, le premier en mettant fin à une décennie de guerre civile imposée par la coalition aujourd’hui au pouvoir ; le second en mettant fin à la plus longue et plus sanglante crise postélectorale qu’ait connu Djibouti.
Au terme de leur combat, les jours de ce régime (qui est avant tout son propre ennemi) agonisant sont désormais comptés ! Une certitude : sa chute est proche, imminente. Comment ? Bien malin qui pourrait le prédire !

– Révolution de palais ? Epilogue d’une sourde et impitoyable guéguerre de succession ?

– Suicide anomique ? De tous temps et partout, l’absence de règles communes appliquées à tous les membres d’une société a conduit à sa disparition le moindre fait divers pouvant entrainer une spirale de violence chez un peuple qui accumule les frustrations et aujourd’hui poussé dans ses derniers retranchements…). Djibouti ne fera pas exception à cette règle!

– Victime de sa cupidité ? Espérons que Djibouti qui a signé des Accords commerciaux et militaires avec des puissances régionales et internationales aux intérêts divergents, ne finira pas en un champ de bataille.

Le peuple Djiboutien ? Rendons-lui un hommage appuyé. Il les a accompagnés dans presque toutes les batailles mais n’a pas (encore) su surmonter une contradiction : on ne peut pas à la fois saluer la Paix et l’Accord qui l’entérine et s’accommoder en toutes circonstances de sa violation.
Son Salut ne viendra certainement pas d’une hypothétique victoire à l’une de ces grand-messes électorales que ce régime n’organise que pour se donner une légitimité et respectabilité internationales. Il pourrait venir de sa détermination à imposer son agenda au lieu de subir celui du régime, se remobiliser hors campagne électorale et dans la capitale pour pacifiquement imposer la Paix et le Changement.En aura-t-il le temps ?

Quant à l’Alliance Républicaine pour le Développement, son sort est entre les mains de tous ses militants qui seront dans les semaines à venir, appelés à se prononcer sur les suites à donner au combat chevaleresque mais inachevé de leurs présidents défunts.
Advienne que mektoub !

L’image contient peut-être : 1 personne

L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *