Category Archives: Communiqués

Communiqués Dernières éditions

Communiqué du Vizir de Tadjourah : Pour la fin de la discrimination à Djibouti

Published by:

CHEHEM AHMED
VIZIR du SULTANAT de TADJOURAH
Téléphone en France : 0033256315952
Courriel : chehem.vizir@hotmail.fr

 COMMUNIQUE de PRESSE

Pour la fin de la discrimination à Djibouti !

Les autorités traditionnelles de Tadjourah s’insurgent contre la politique du pouvoir à l’égard de la population de Tadjourah et Afar en général.

Le refus d’embaucher les natifs de la région de Tadjourah pour la construction du port de Tadjourah, qui a déclenché une manifestation de jeunes le 1er  juillet 2012, est un acte grave, inadmissible et lourd de conséquence.

Les plus hautes autorités politiques du pays doivent cesser des provocations de ce genre à l’égard d’une population déjà exsangue, meurtrie par 35 ans d’une  politique de  la terre brulée.

Politique dévastatrice qui est à l’origine des guerres sanglantes et de la présence de beaucoup   jeunes Djiboutiens dans le maquis.

Il est temps pour le Président dela République  MonsieurIsmael Omar Guelleh d’établir l’égalité de Djiboutiens(nes) devant la  citoyenneté, devant l’embauche, devant les ressources de l’Etat et d’assurer l’égalité des régions.

Tel n’est pas le cas jusqu’aujourd’hui.

Nous lançons  un appel :

–         aux chefs traditionnels de toutes les communautés pour qu’ils soient solidaires de la population Afar, discriminée, marginalisée et affamée ;

–         à la communauté internationale pour qu’elle vienne en aide à toute la population djiboutiennne paupérisée dont une partie est confrontée à la famine causée en partie  par la sécheresse.

Le 3 Juillet 2012

Le VIZIR de Tadjourah

CHEHEM AHMED

 

Communiqués Dernières éditions

Compte-rendu de la commémoration de la tuerie d’Arhiba, par l’ARD (19/12/05)

Published by:

Compte-rendu de la commémoration de la tuerie d’Arhiba, par l’ARD

Les Djiboutiennes et les Djiboutiens de France se sont déplacés en nombre à la manifestation réussie du 18 décembre 2005 à Paris pour commémorer les tueries des civils d’Arhiba à Djibouti.

Le temps ensoleillé hivernal a jeté la foule de protestataires sur le pavé, de 15 h à 18 h, sur le seuil de la rue Emile Meunier abritant l’ambassade de la république de Djibouti dans le seizième arrondissement de Paris.

Les banderoles et les slogans se sont élevés nombreux pour dénoncer les pratiques de l’autocrate Ismaël Omar Guelleh et pour condamner le déni de justice infligé aux victimes. De fait, du 18 décembre 1991 au 20 novembre 2005 la cité populaire d’Arhiba a expié de dizaines de victimes femmes et enfants sur l’autel de la folie assassine.

La manifestation du 18 décembre 2005 s’est tenue en parallèle dans quatre villes au moins de par le monde, notamment Paris, Bruxelles, Ottawa, ainsi que Djibouti, où dans Arhiba même, l’Union de la Jeunesse d’Arhiba et l’Association des familles et des proches se sont donnés la main pour dire leur écoeurement face à l’impunité des auteurs des forfaits.

A Paris, l’Association pour la démocratie et le développement (ADD) s’est jointe à la représentation en France de l’Alliance républicaine pour le développement (ARD) pour donner le change au Forum pour la démocratie et la paix (FDP), organisateur à Bruxelles d’un rassemblement prodigieux le 16 décembre 2005, contraint à cette date par la tenue à Bruxelles d’une réunion du Conseil de l’Europe les mêmes jours.

Des représentants du Front pour la restauration de l’unité et de la démocratie (FRUD), du Comité en Belgique du Mouvement pour le renouveau démocratique (MRD) ainsi que des délégués de l’ARD en Belgique se sont joints au FDP pour accomplir le devoir de mémoire.

Les caméras des fonctionnaires djiboutiens accrédités aux légations ont tourné à plein régime sans réussir à décourager les manifestants, opposés, par exemple à Paris, aux émissaires de l’ambassade dans un face à face frontal pacifié laborieusement par l’interposition des agents de police français.

Le représentant de l’ARD en France a informé l’assistance de l’annonce dans les prochains jours d’une décision capitale par son mouvement politique concernant les tueries de Djibouti.

Maki Houmedgaba
Représentant de l’ARD en France

ardfrance@yahoo.fr

Fait à Paris, le 19 décembre 2005

ard02

 

 
ard04

ard03

ard01