Dernières éditions

Andoli : école buisonnière imposée ? (ARD, 21/11/16)

La région abandonnée d’Obock se meurt depuis un fameux 21 novembre 1991, date à laquelle toute la population du chef lieu de ce district a été contrainte d’abandonner sa ville pour fuir les exactions de l’armée gouvernementale.

Depuis cette triste date, rares sont les bonnes nouvelles de l’ancienne capitale de notre pays .

Selon des sources crédibles, pour une raison inconnue, l’école primaire d’Andoli, village situé à quelques dizaines de kilomètres au nord d’Obock-ville serait fermée depuis quelques jours.

Est-ce pour inaugurer sa campagne des pseudos élections communales que le régime prive les écoliers d’Andoli d’une scolarité normale ?

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *